« Manger bio, c’est bon pour la santé et pour la planète ». Très bien, mais encore ?! Les consommateurs savent que l’agriculture biologique est un mode de production respectueux des populations et de dame nature, mais en quoi consiste-t-il réellement ? Quelles sont les règles à respecter ? Comment devient-on producteur biologique ? Comment les produits sont-ils élaborés ? Tant de questions auxquelles les consommateurs ont bien du mal à répondre. Ainsi, la rédaction a décidé de vous faire découvrir tous les aspects de cette méthode de production. Focus.

Agriculture biologique : des bénéfices multiples

LA GRANGE DE LA VIGNEL’agriculture biologique est un mode de production respectueux de l’environnement et sans danger aucun pour la santé des consommateurs. Produits chimiques, de synthèses, OGM sont bannis. Oubliez les exhausteurs de goûts, les colorants et les arômes de synthèse. Ces aliments n’en contiennent aucun.  L’utilisation d’intrants est réglementée et limitée. L’agriculture biologique permet de préserver la biodiversité, l’eau, l’air et les sols. Le bien-être des animaux, de la même manière que les enjeux climatiques, sont également pris en ligne de compte par cette méthode de production.

Les normes concernant les conditions d’élevage sont très strictes. En effet, les animaux doivent disposer d’un espace extérieur assez grand pour l’ensemble des bêtes. Leur alimentation a pour obligation d’être biologique. Celle-ci provient, la plupart du temps, de l’exploitation elle-même. Lorsque les animaux ont besoin d’être soignés, la médecine douce est le premier recours.

Agriculture biologique : des contrôles réguliers

agriculture biologiqueEn tant qu’acteurs de la filière biologique, les producteurs/éleveurs de ce même milieu doivent respecter des normes très strictes pour avoir le droit d’utiliser l’appellation du même nom.

Les produits issus de ce mode d’agriculture sont contrôlés à tous les stades de production. En plus des vérifications standards, les produits sont soumis à des inspections biologiques spécifiques. Ces dernières sont réalisées par un organisme agréé et indépendant.

Agriculture biologique : de nombreux domaines concernés

agriculture biologiqueLes fruits, les légumes et l’élevage sont loin d’être les seuls domaines concernés par l’agriculture biologique. En effet, il est tout à fait possible de manger bio au quotidien, en remplaçant tous ses aliments « classiques » par des denrées issues de ce mode de production. Grandes cultures (céréales, oléagineux), filières viticoles, plantes aromatiques, médicinales à parfum, filières laitières, avicoles, apicoles, aquacoles… Toutes sont déclinées dans une version écologique.

Agriculture biologique : des produits plus chers, certes, mais respectueux !

agriculture biologique vente directe« Pourquoi les produits issus de l’agriculture biologique sont-ils plus chers ? ». Voilà une question qui taraude de nombreux consommateurs. C’est un fait, les denrées bio coûtent, en moyenne, 20 % plus cher que leurs homologues standards. De nombreux facteurs qualitatifs sont à l’origine de cette différence de prix. Tout d’abord, les producteurs doivent employer davantage de main-d’œuvre. Notez également que les récoltes sont moins abondantes. Les fermes sont plus petites et les produits ne sont pas cueillis avant d’être mûrs. Finalement, les paysans vendent leurs productions aux bons prix, et non à perte. C’est actuellement le cas des producteurs de lait qui n’ont, malheureusement, pas le choix à l’instant T.

 

Partagez-nous!!!
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
  1. […] domaines. Par exemple, vous prendrez connaissance d’informations relatives au marché de l’agriculture biologique en France ou sur la […]

Laisser un commentaire