Au cours de ces dernières années, la consommation en circuit court a repris du poil de la bête. En effet, après trente ans passés dans les supermarchés, la conscience des Français s’éveille, les amenant à se rediriger vers des modes de consommation plus sains. C’est ainsi que le circuit court s’est développé pour donner naissance à différents canaux de distribution. Les nouvelles technologies, de la même manière que l’expansion des moyens de transport donnent aux consommateurs la possibilité de consommer en circuit court, et cela, peu importe où ils se trouvent. Le problème étant que les acheteurs n’ont pas tous connaissance des différents canaux qui s’offrent à eux. Alors, quels sont-ils ?

C’est ce que nous allons voir ici !

Circuit court : vente directe et vente indirecte

Avant d’entamer la présentation des différents canaux de circuit court, il semble important de définir les concepts de vente directe et de vente indirecte.

Comme son nom l’indique, la vente directe consiste à acheter ses denrées directement auprès de l’agriculteur/l’éleveur. Il n’y a aucun intermédiaire. Les produits passent de la main de  l’agriculteur/l’éleveur à celle du consommateur.

La notion de « vente indirecte » indique à l’acheteur qu’il passe par un intermédiaire. L’agriculteur/l’éleveur vend ses marchandises à une tierce personne/entreprise qui se charge de revendre les produits.

Et les différents canaux de circuit court dans tout ça ? Nous y venons ! Ils sont au nombre de sept :

Vente directe

  • La vente à la ferme : ici, les consommateurs se déplacent chez le professionnel et peuvent se procurer des paniers préparés à l’avance, récolter leurs propres fruits ou se servir directement dans le magasin dédié à cet effet.
  • La vente par correspondance : par téléphone ou encore par internet, la vente en circuit court par correspondance est un plein boom. En quelques clics, il est désormais possible de se procurer des produits frais et sains sans passer par quelconque intermédiaire et sans se déplacer. C’est d’ailleurs le service que nous vous proposons à travers notre site internet www.chezvosproducteurs.fr. N’hésitez pas à nous rendre une petite visite 😉 .
  • La vente en tournées : à domicile ou en points relais, les produits du consommateur sont livrés à un endroit pré-déterminé.
  • La vente sur les marchés : probablement le canal de circuit court le plus connu. Les agriculteurs/éleveurs se rassemblent à un lieu déterminé pour proposer leurs produits aux consommateurs.

Vente indirecte

  • Vente par le producteur par le biais d’un intermédiaire : le producteur vend ses marchandises à une tierce personne qui, de son côté, les revend aux consommateurs.
  • Vente à des détaillants : traiteurs, bouchers, restaurateurs, charcutiers, épiciers, commerces bio… Les producteurs vendent leurs produits à des professionnels qui retravaillent, ou non, les produits bruts pour les commercialiser par la suite.
  • Vente à la restauration collective : maisons de retraite, entreprises, cantines d’écoles… Les intéressés peuvent passer commande auprès de ces organismes. Les producteurs livrent, l’organisme redistribue.
Partagez-nous!!!
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
  1. […] Circuits courts, agriculture paysanne…autant de concepts qui se rapporte à la vente directe du producteur au consommateur que nous allons vous expliquer dans cet article. Nous vous présenterons également la plateforme communautaire www.chezvosproducteurs.fr qui met en relation les producteurs et les consommateurs et vous permettra de faire vos achats en ligne de produits fermiers de qualité. […]

Laisser un commentaire