Bien plus qu’un simple domaine d’activité lié au végétal, l’horticulture est considérée comme un art à part entière. Culture de légumes, de fleurs, d’arbres ou encore d’arbustes fruitiers, l’horticulture englobe de nombreuses professions, toutes plus techniques les unes que les autres. Focus.

Horticulture : une filière avec des spécialités diverses

Nous vous le disions : l’horticulture se divise en de nombreux secteurs. On compte six activités économiques :

L’horticulture maraîchère : ce domaine regroupe les professions et les activités liés à la culture de légumes, de certaines herbes et de fruits particuliers. Les produits issus du maraîchage sont tous destinés à un usage alimentaire.

L’arboriculture fruitière : comme son nom l’indique, cette pratique se concentre sur la culture des arbres fruitiers. Le but de cette activité étant de récolter les fruits produits par les arbres et de les commercialiser.

L’horticulture ornementale : loin de la culture à but alimentaire, cette sous-catégorie de l’horticulture vise à cultiver des plantes destinées à des fins décoratives. Les professionnels de ce milieu travaillent en étroite collaboration avec les fleuristes et autres surfaces de vente.

La pépinière : arbres, arbustes, plantes vivaces et ligneuses sont les principaux végétaux cultivés dans ce domaine. Ils peuvent aussi bien être utilisés à des fins ornementales qu’alimentaires. Les professionnels de ce secteur se chargent de planter leurs graines sur une parcelle de terre pré-déterminée et réservée à la multiplication des plantes choisies avant de les récolter/couper pour les commercialiser par la suite.

La serriculture : oui, le nom de cette pratique nous en dit long sur son principe. Ici, les végétaux sont cultivés en serre. L’objectif : réunir toutes les conditions pour amener les plantes à s’épanouir de leur mieux et être aussi rentable que possible.

Le paysagisme : création et imagination sont au cœur même de l’activité du paysagiste. Ce professionnel se charge d’édifier des jardins, de revoir le côté esthétique de grands espaces verts, d’en assurer leur entretien, etc.

Horticulture : des métiers qui ont la côte

Depuis quelques années, les consciences des populations s’éveillent ; les consommateurs favorisant de plus en plus les pratiques biologiques et souhaitant participer à la croissance de l’économie à l’échelle locale. C’est ainsi que les professions de l’horticulture attirent l’attention des plus jeunes qui désirent se rapprocher de la nature et œuvrer en faveur de pratiques responsables.

En terme de chiffres, le milieu de l’horticulture compte plus de 4100 exploitations et représentait en 2014 un chiffre d’affaires total de 1,57 milliard d’euros. Le chiffre d’affaires annuel moyen d’une exploitation tournerait autour des 380000 euros.

Cependant, et cela, même si le secteur suscite des vocations, il faut savoir que 3,9 % des entreprises de ce domaine ont mis la clé sous la porte entre 2012 et 2014. À noter que le nombre d’emplois que proposent les métiers de l’horticulture a baissé de 6 % en trois ans.

La plus grande partie des exploitations se concentre dans le Grand Ouest du territoire français. Les intéressés sont invités à se rendre sur place en saison estivale, période durant laquelle les professionnels recrutent en masse pour assurer les besoins de leurs entreprises.

Partagez-nous!!!
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire